NASA : un astéroïde va réduire en cendre notre planète le 29 avril !

Peut-on vraiment classer les astéroïdes en fonction de leur dangerosité ?

Un astéroïde n’est pas « dangereux » ou pas « dangereux » dans l’absolu, il passe près de la Terre dans un certain couloir défini par l’incertitude de sa trajectoire.

Si (tant que) la Terre est dans ce couloir d’incertitude, on garde un œil dessus et on fait de plus amples mesures pour avoir plus d’informations et réduire la taille de ces incertitudes.

Terre NASA

Une fois que la Terre n’est plus dedans, il n’est plus potentiellement dangereux.

Il faut ensuite surveiller si son orbite pourrait le ramener à nouveau à proximité de la Terre (et adopter à nouveau la même approche si c’est le cas).

Une opportunité d’étudier l’histoire du système solaire

Le suivi des objets géocroiseurs est intéressant pour les scientifiques, car les comètes et astéroïdes entrant dans cette catégorie sont des résidus de la formation du système solaire.

Les étudier peut donner des indices sur la manière dont le système solaire s’est formé il y a environ 4,6 milliards d’années.

fin du monde NASA

On peut voir le rapprochement entre ces objets et la Terre comme une opportunité d’élargir nos connaissances scientifiques.

Le passage d’astéroïdes à proximité de la Terre est un événement moins rare que ce que l’on pourrait penser.

Cette simulation montre ainsi les orbites de 80 astéroïdes qui ont tous pour point commun d’être passés à moins d’une distance lunaire de la Terre en 2019.

Benjamin

Je suis l'administrateur du site, merci les geeks.